Infections des voies urinaires (IVU)

Cystite (Femme, sans facteurs de risque)

  • Symptomes typiques (un ou plusieurs parmi) 
    • Dysurie, pollakiurie, urgenturie, hématurie
    • Absence de douleurs lombaires et de fièvre
    • Sans signe orientant vers une infection vaginale
    • Sans facteurs de risque pour une infection compliquée
  • En combinaison avec une bactériurie et/ou leucocyturie
  • La bactériurie est significative s'il y a un germe uropathogène dans un échantillon urinaire prélevé de façon propre avec
    • 102 cfu/ml chez des femmes symptomatiques ou en cas de cathétérisation unique
    • 10cfu/ml chez des hommes symptomatiques ou en cas d'échantillonage par cathéter à demeure
  • Investigations diagnostiques
    • Analyse urinaire: par examen microscopique du sédiment urinaire: > 10 leucocytes par champ, ou alors par bandelette: l'estérase leucocytaire positive indique la présence d'une bactériurie
    • Culture d'urine:  N'est pas indiquée en cas de cystite aiguë.  Exception:  Récidive, avant la prise d'antibiotiques.

Infections des voies urinaires chez l'homme:

  • Doit en général être considérée comme une IVU compliquée, souvent associée à une prostatite
  • Investigations:
    • Analyse d'urines
    • Culture d'urine
    • Exclusion d'une IST (gonococcie, chlamydia) en cas d'activité sexuelle
    • Sonographie en présence de signes de prostatite aiguë tels que fièvre > 38°C et douleurs à la palpation

Pyélonephrite simple (femme)

  • Symptômes et signes typiques:
    • Fièvre (>38.3 °C),
    • Douleurs lombaires, douleurs à la palpation de loges rénales (non obligatoire)
    • Signes/symptômes de cystite (non obligatoire)
    • Chez les patientes âgées, la symptomatologie peut se réduire à une altération de l'état général et un syndrome inflammatoire
  • En combinaison avec une culture d'urines positives et/ou leucocyturie
  • Examens diagnostiques:
    • Culture d'urine
    • Chez des patientes hospitalisées:  2 paires d'hémocultures

Bactériurie asymptomatique

  • Présence de bactéries dans un échantillon urinaire prélevé de façon propre sans symptomes d'une IVU
  • Bactériurie:
    • Urines mictionelles: > 105 CFU/ml dans deux échantillons consécutifs avec isolation de la même souche bactérienne
    • 102 cfu/ml en cas de cathétérisation unique
    • 103 cfu/ml en cas d'échantillonage par cathéter à demeure
  • Le dépistage d'une bactériurie asymptomatique est recommandé uniquement en cas de:
    • Grossesse (une fois au moins au début du deuxième trimestre)
    • Avant une intervention urologique, p.ex. résection transuréthrale de la prostate 

 

Bactériurie asymptomatique

  • En général, pas de traitement

  • Exceptions:

    • Avant une procédure urologique, poursuivi pour une courte période au décours (pas d'évidence quant à la durée exacte)
    • Grossesse (évidence faible): Amoxiclav 625 mg toutes les 8 h po pendant 3 à 5 jours (Culture d'urine pour contrôler l'éradication du germe)
    • Pendant les premiers mois après une transplantation rénale

Cystite simple (femme)

  • 1er choix
    • TMP / SMX 160/800 mg po toutes les 12 h pendant 3 jours (prendre en compte la résistance locale d'E. coli)
    • Fosfomycine 3 g po en dose unique le soir
    • Nitrofurantoine 100 mg po toutes les 12 h pendant 5 jours
  • 2ème choix
    • Norfloxacine 400 mg po toutes les 12 h pendant 3 jours
    • Cefuroxime 500 mg po toutes les 12 h pendant 7 jours
    • Amoxicilline/acide clavulanique 625 mg po toutes les 8 heures pendant 7 jours

Infections des voies urinaires chez l'homme

  • Choisir des antibiotiques avec une bonne diffusion prostatique (TMP / SMX ou quinolones)
  • Durée de traitement
    • en l'absence de signes de prostatite ou de pyélonéphrite (7-10 j)
    • en cas de suspicion de pyélonéphrite : > 2 semaines
    • en cas de suspition de prostatite:  2-3 semaines

Pyelonéphrite sans complications chez la femme

  • Patiente stable:  Ciprofloxacine 500 mg toutes les 12 heures pendant 7 jours, ou TMP/SMX toutes les 12 heures pendant 10-14 j.
  • En cas de forme grave ou en cas d'anamnèse de prise de quinolones:
    • ceftriaxone 2 g toutes les 24 h i.v.
    • gentamicine 5 mg/kg toutes les 24 h i.v.

Pyélonéphrite (Homme)

  • Ciprofloxacine 500 mg toutes 12 heures po pendant 14 j
  • TMP / SMX 160/800 mg toutes 12 heures po pendant 14 j 

 

  • Adapter le traitement après l'identification du germe !
  • En cas de pyélonéphrite:
    • Changer vers TMP/SMX, ciprofloxacine, ceftriaxone (ou d'autres bétalactames); pas de fosfomycine (absence de données), pas de nitrofurantoine (inefficace)
    • Durée de traitement (en cas de bonne évolution): 7 j (ciprofloxacine), 7-14 j (TMP/SMX, ceftriaxone)
  • Le traitement de la bactériurie asymptomatique sera toujours déterminé par l'antibiogramme de la culture d'urine
    • Pendant la grossesse
      •  TMP/SMX 160/800 toutes les 12 h pendant 3-5 j (seulement pendant le 2ème et le 3ème trimestre)
      • Fosfomycine 3 g le soir en dose unique
      • Ntrofurantoine 100 mg toutes les 12h pendant 3-5 j (seulement pendant le 2ème et le 3ème trimestre)
      • 2ème choix:  Céfuroxime 500 mg toutes les 12h pendant 3-5 j  ou Co-amoxiclav  625 mg toutes les 8 h pendant 3-5 j
  • Attention:  Pas de ciprofloxacine pour des entérocoques !

Source: 

Traitement des infections urinaires simples (Hasse et al.), 2014, SG-Inf

Documentation de cette directive SSI

  • Cette directive fut crée et publiée en 2014 avant l'entrée en vigueur du concept SSI concernant la création de guidelines (7.5.17) par les experts: B. Hasse, A. Huttner, B. Huttner, M. Egger, G. Zanetti, J. Marschall, K. Mühlemann, S. Harbarth
  • La présente synthèse a été évaluée par un auteur de la directive originale. Le document fut soumis au groupe de reviewers, et les corrections furent intégrées, suivant le concept des directives SSI du 7.5.17
  • La directive sera probablement révisée en 2018 par la SSI selon le concept SSI guidelines du 7 mai 2017
  • Pour obtenir des informations concernant les experts, des conflit d'intérêt éventuels et l'historique de la création des directives cliquez ici