Syphilis (F)

  • En cas de syphilis primaire les sérologies peuvent (encore) être négatives.  Chercher le T. pallidum dans le chancre par PCR.
  • Les stades plus tardifs sont diagnostiqués par sérologie (test de dépistage, puis de confirmation)
  • Benzathine-pénicilline:  A commander par la pharmacie cantonale (produit importé)
  • Déclaration obligatoire à l'Office fédéral de la Santé (OFS)
  • Informer et tester les partenaires
  • S'assurer du succès du traitement

Syphilis primaire

  • C'est une maladie localisée, au niveau génital ou oral
  • Ulcération non douloureuse, à bord dur ("chancre dur") 
  • Lymphadénopatie régionale (parfois retardée, peut manquer)

Syphilis secondaire:  Maladie systémique

  • Altération de l'état général, céphalées, fièvre entre 4 et 8 semaines après l'infection
  • Lymphadénopathies généralisées
  • Eruption cutanée impliquant paumes et plantes, coincide souvent avec une baisse de la fièvre
  • Rares:  Atteintes oculaires, hépatiques, rénales, musculaires, osseuses...

Syphilis latente: précoce (<1 an) ou tardive

  • Asymptomatique (toutes les lésions observées pendant les stades primaire et secondaire guérissent spontanément sans laisser des cicatrices)
  • Au laboratoire:  la sérologie reste "active" (le RPR/VDRL étant toujours positif)

Syphilis tertiaire

  • Neurosyphilis (manifestation relativement précoce)
  • Gomme (cérébrale et ailleurs)
  • Tabes dorsalis
  • Syphilis cardiovasculaire

Aspects généraux

Diagnostic sérologique

Test de dépistage

  • TPPA (Treponema pallidum particle agglutination assay)
    ou
  • T.pallidum IgG
     
  • Si positif:
    • Toujours demander un test VIH
    • Faire un test dit d'activité (voir ci-dessous)
  • Laisse une cicatrice sérologique pendant des décennies!

Test dit "d'activité"

VDRL ou RPR

  1. positif ► Diagnostic de syphilis active ► thérapie
  2. negatif
    • S/p syphilis traité? ►pas d'autres mesures
    • FTA (fluorescent treponemal antibody absorption)
      ou
    • EIA (Treponema pallidum, IgG)

Si ces tests sont négatifs, avec un TPPA positif, il s'agit probablement d'un faux positif ► Consulter le laboratoire

 

Syphilis primaire, secondaire et latente précoce (< 1 an après l'infection)

  • Benzathine pénicilline G 2.4 millions unités internationales, en injection intramusculaire (glutéale, 2 x 5 ml)
  • Réaction de Jarisch-Herxheimer, informer le patient:
    • Fièvre et symptomes généraux débutant quelques heures après l'injection 
    • Paracétamol 1 gr. toutes les 4 heures en réserve
    • Disparaît spontanément à partir du deuxième jour

Syphilis latente tardive  (> 1 an) et tertiaire

  • Benzathine Pénicilline G 2.4 millions unités internationales i.m.; 3 doses hebdomadaires (jours 1, 8 et 15)

Neurosyphilis

  • Pénicilline G 4 Mio i.v. toutes les 4 heures pendant 14 jours

Allergie à la pénicilline

  • Désensibilisation si possible
  • Allergie se manifestant uniquement par une éruption cutanée: Ceftriaxone 1g im/iv tous les jours pendant 8-10 j.
  • Réaction anaphylactique:
    • Syphilis primaire, secondaire ou latente:  Doxycycline 2 x100 mg po pendant 14 jours  (Niveau d'évidence III B)
    • Neurosyphilis: Consultation spécialisée

 

Suivi

  • RPR (Rapid Plasma Reagin)
    • Remplace en Suisse le VDRL (Veneral Disease Research Laboratory)
  • La réaction du titre RPR / VDRL sert de contrôle pour le succès thérapeutique:
    • 3, 6, 12 et 24 mois après traitement
    • Après 6 mois, le RPR / VDRL devrait être négatif ou montrer une diminution de 4 titrations, soit 1/16.
  • Si les titres ne diminuent pas assez ou remontent?
    • Réinfection?
    • Neurosyphilis?

Neurosyphilis

  • Indication à la ponction lombaire lors de syphilis secondaire avec: 
    • Signes ou symptômes neurologiques ou psychiatriques
    • Infection à VIH avec CD4 < 200 /µl
    • Infection à VIH et RPR ou VDRL > 1:32
    • Enfants
  • PL (cellularité, protéines, TPPA).  En même temps, répéter les tests syphilitiques dans le sérum.
  • Un traitement de type neurosyphilis est indiqué, si les tests dans le sérum sont positifs, ET SI
  1. Le TPPA est élevé dans le LCR après comparaison entre LCR et sérum (Diagramme de Reiber)
     
  2. Le TPPA dans le LCR est positif 
    et
    le LCR montre une pléocytose et/ou une hyperproteinorachie
     
  3. En cas d'infection à VIH avec RPR/VDRL positif dans les sérum, on suspecte une neurosyphilis sur simple pléocytose ou hyperproteinorachie. 
  • La neurosyphilis peut être affirmée devant une évolution favoralbe des manifestations neurologiques sous traitement  

Traitement et infectiosité des partenaires

  • Contacter les partenaires sexuels des 30 derniers jours en cas de syphilis primaire, et des six derniers mois en cas de syphilis secondaire.
  • Traitement empirique des partenaires 
  • Eviter des contacts sexuels jusqu'à la fin du traitement

Source: 

  • Itin P. et al, Syphilis: Diagnostik und Behandlung, Swiss Medical Forum 2015 (link)

Documentation de cette directive SSI

  • Cette directive fut crée et publiée en 2014 avant l'entrée en vigueur du concept SSI concernant la création de guidelines (7.5.17) par les experts:
    P. Itin, P. Bosshard, L. Toutous Trellu, AJ. Schmidt, P. Vernazza, P. Tarr, M. Stoeckle, M. Wymann, D. Ciardo, S. Walser, J. Claass, C. Scheidegger, N. Low, D. Oertle-Meyer, M. Cavassini, P. Schmid, E. Bernasconi, D. Haerry, E. Boffi El Amari, M. Herold, T. Klimkait, C. Kahlert, HJ. Furrer, S. Lautenschlager, A. Calmy, J. Fehr
  • La présente synthèse a été évaluée par un auteur de la directive originale.
  • Le document fut soumis au groupe de reviewers, et les corrections furent intégrées, suivant le concept des directives SSI du 7.5.17
  • Pour obtenir des informations concernant les experts, des conflit d'intérêt éventuels et l'historique de la création des directives cliquez ici